Title

The Mating System of Northern Populations of Peromyscus maniculatus as Revealed by Radiotelemetry and DNA Fingerprinting

Document Type

Article

Publication Date

1996

Abstract

We studied the social organization and mating system of Peromyscus maniculatus in the Kananaskis Valley of Alberta by investigating both home range use and mating success. Radiotelemetry indicated that the home ranges of these mice were larger than previously reported for Peromyscus. Male home ranges (mean = 1.2 ha) were significantly larger than female home ranges (mean = 0.6 ha), and male home ranges overlapped multiple female and male home ranges. We identified both mother and father in 11 of 18 families typed with DNA fingerprinting. Of these families, one litter was sired by two different males, one of which also successfully sired litters of two additional females. We examined band sharing values among siblings in 7 families in which either one or both parents were missing. Two and possibly three of these litters were sired by multiple males based on band sharing values lower than observed among full–siblings. The results from both home range use and mating success were consistent and indicated these populations had a promiscuous mating system.

Nous avons étudié l’organisation sociale et le système d’appariement de Peromyscus maniculatus dans la vallée de Kananaskis en Alberta, en examinant l’utilisation des domaines vitaux et le succès d’appariement. La radiotélémétrie indiquait que les domaines vitaux de cette espèce étaient plus grands que ceux décrits précédemment pour Peromyscus. Les domaines vitaux des mâles (moyenne = 1,2 ha) étaient significativement plus grands que ceux des femelles (moyenne = 0,6 ha), et les domaines vitaux des mâles chevauchaient plusieurs autres domaines vitaux de femelles et de mâles. Nous avons identifié les deux parents dans 11 des 18 familles assujetties aux empreintes génomiques (ADN). De ces familles, une portée originait de deux mâles différents, desquels un avait fécondé avec succès deux femelles additionnelles. Nous avons examiné les taux de partage de bandes entre frères et soeurs de 7 familles dans lesquelles un ou l’autre des parents était disparu. Deux, et peut-être trois, de ces portées provenaient de plusieurs mâles, en se basant sur le fait que les taux de partage de bandes étaient plus bas que dans le cas des jeunes d’une famille originant uniquement de deux parents. Les résultats sur l’utilisation des domaines vitaux et sur le succès d’appariement étaient compatibles et indiquaient la présence d’un système d’appariement par promiscuité dans ces populations.

Identifier

10.1080/11956860.1996.11682359

Publisher

Taylor & Francis, Ltd. & Université Laval

City

Québec

Publication Information

Écoscience

This document is currently not available here.

Share

COinS